La résidence la Pastellière s’engage dans un partenariat autour du service civique avec l’association Unis-Cité. Une façon innovante de favoriser le lien social du résident et le "Vivre ensemble".

De jeunes volontaires de 17 à 24 ans, lycéens ou étudiants interviennent aux côtés des personnes âgées un jour par semaine. Cette initiative propose de lutter contre l’isolement de certains résidents qui ont peu ou pas de famille ou que la pathologie peut isoler. Accompagnés par l’animateur de la résidence, les "Intergénéreux" renforcent la convivialité en créant des liens parfois inédits avec certaines personnes âgées. Ils interviennent sur un projet de 9 mois.

Interview de l’animateur : “Leur présence amène de l’oxygène à tous les sens du terme. Ils sont jeunes, ont une autre approche de la personne âgée et de l’animation, ce qui est très positif pour les résidents. Les résidents les ont vite intégrés et les attendent impatiemment pour une promenade ou encore une petite course. Ces jeunes sont surprenants et leur implication me permet d’avoir un regard neuf pour apporter un accompagnement encore plus adapté.”

Réactions des Intergénéreux :

Sarah : “En choisissant d’intervenir ici j’ai fait le rapprochement avec ma grand-mère qui serait ravie que 2 jeunes comme nous lui rendent visite... Lorsqu’on accompagne Mme D. dans le jardin, elle nous dit qu’elle est très contente de nos promenades. On est fier d’apporter cela...”

Rozen : “Quand je suis arrivée ici ça m’a touchée, je me suis dis qu’être vieille ça allait m’arriver aussi...”

Claire : “En attendant d’entrer en Master II je voulais être utile, j’ai choisi le service civique en rapport avec ce que je veux être et qui m’apporte autre chose que de l’argent. Je veux être psycho en EHPAD. On arrive à apaiser certaines personne. On échange, notamment avec un monsieur qui a eu une vie passionnante. Je n’aurais jamais rencontré ailleurs quelqu’un avec un passé aussi riche.”

Amaury  : “Je ne connaissais pas le milieu des maisons de retraite, je voulais découvrir la culture des personnes âgées.”