Quels sont les niveaux de perte d’autonomie ?

La perte d’autonomie désigne l’incapacité d’une personne âgée à continuer à effectuer par elle-même tous les actes de la vie quotidienne. Une aide financière, Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA), peut être attribuée par le conseil départemental, pour accompagner ces personnes de 60 ans et plus, qui présentent une perte d’autonomie physique ou cognitive (GIR 1 à 4). La grille AGGIR (Autonomie Gérontologique Groupe Iso-Ressources), permet de mesurer les capacités de la personne à faire un certain nombre d’activités seule, partiellement ou plus du tout.

La grille d’évaluation AGGIR

La grille AGGIR évalue 10 dimensions de l’autonomie : la toilette, l’alimentation, l’habillement, les transferts (capacité à sortir de son fauteuil ou de son lit), les déplacements intérieurs et extérieurs, la continence urinaire, l’orientation spatio-temporelle et la cohérence de comportement. Ces critères sont complétés de 7 variables d’activités domestiques et sociales : la gestion, la cuisine, le ménage, les transports, les achats, le suivi du traitement et les activités de temps libre.

6 degrés de dépendance, de GIR 1 à GIR 6

L’évaluation de ces dimensions détermine 6 degrés de dépendance, classés de GIR 1 à GIR 6 :

  • Les personnes en catégorie GIR 1 et GIR 2 sont les plus dépendantes,
  • Les personnes en catégorie GIR 6 restent autonomes pour la plupart des actes de la vie quotidienne.Seuls les niveaux GIR 1 à GIR 4 ouvrent droit à l’attribution d’une APA à domicile ou en établissement. Outre l’aspect financier cette évaluation permet avant tout de construire la prise en soin le plus appropriée pour pallier aux capacités en déclin.