Vivre en Ehpad avec la maladie d’Alzheimer

A des degrés variables, 3 résidents sur 4 sont atteints de troubles cognitifs dus au grand âge. Pour les personnes les plus exposées, il existe des unités de vie spécifiques.

L’apparition de troubles cognitifs est directement corrélée au vieillissement. Pour la majorité de nos aînés, les détériorations cognitives (troubles de mémoire, de jugement, de comportement…) restent modérées, les autorisant à participer aux activités thérapeutiques et ludiques proposées par l’établissement.

Un encadrement et des activités dédiés aux malades Alzheimer

En Ehpad, il s’agit d’assurer le confort et la sécurité des personnes atteintes d’Alzheimer vis-à-vis d’elles-mêmes et aussi vis-à-vis des autres résidents. Les unités de vie protégées accueillent 9 à 14 personnes dans un environnement protecteur et adapté. Elles évoluent dans leur chambre et dans les lieux d’activités accompagnées d’une équipe dédiée. En journée, ils participent à des activités thérapeutiques destinées à maintenir - voire restaurer - des moments d’interaction et de communication : clowns, médiations animales, stimulations multisensorielles pour réveiller les souvenirs, les émotions...

Un suivi gérontologique partagé avec la famille

Lors de l’entrée en Ehpad, l’équipe soignante établit une évaluation gérontologique complète, répertoriant finement les capacités cognitives, comportementales... leurs habitudes de vie et un bilan nutritionnel…  Cette évaluation, régulièrement révisée, est partagée avec la famille pour aménager, anticiper les évolutions de la pathologie et adapter le projet personnalisé.