Comment sont établis les tarifs en Ehpad ?

La tarification se décompose en 3 parties :

  1. Le tarif hébergement comprend les prestations hôtelières, la restauration, l’entretien, les animations… à la charge de la personne accueillie ou de l’aide sociale départementale pour les bénéficiaires.
  2. Le tarif dépendance comprend l’aide et la surveillance nécessaires à la personne âgée accueillie en raison de son niveau de perte d’autonomie. Ce tarif varie en fonction de l’autonomie de la personne (GIR) et de ses revenus. Le bénéfice de l’Aide Personnalisée à l’Autonomie (APA) attribuée par le conseil départemental permet de prendre en charge tout, ou partie de ce coût.
  3. Le tarif soins comprend les soins médicaux dispensés par le personnel de la maison de retraite et les soins pratiqués et facturés par des intervenants extérieurs. Ce tarif est directement pris en charge par l’assurance maladie.

Quelles sont les aides financières ? Quelles sont vos démarches ?

Pouvez-vous en bénéficier?

  • L’APA ou Allocation Personnalisée d’Autonomie est une aide financière attribuée par le département. L’APA est destinée aux personnes âgées de 60 ans ou plus, qui présentent une perte d’autonomie physique ou cognitive (GIR 1 à 4). Son montant dépend des besoins du demandeur (GIR) et de ses revenus. Le dossier est disponible auprès du Conseil départemental, des organismes de sécurité sociale, sociaux ou médico-sociaux, des mairies.                                                                                 
  1.  Dans le cadre d’un hébergement permanent : la demande d’APA doit être faite auprès du conseil départemental du domicile de référence.

 L’attribution est décidée et notifiée par le président du conseil départemental. Il dispose d’un délai de 2 mois à compter du dépôt du dossier.  

     2.  Dans le cadre d’un « séjour découverte » de courte durée : le plus souvent, l’APA domicile est maintenue.

  • Les prestations d’aide sociale. Le Conseil départemental propose une aide sociale à l’hébergement aux personnes âgées les plus démunies. Pour en bénéficier, la personne âgée doit avoir au minimum 65 ans (ou plus de 60 ans si elle est reconnue inapte au travail). Elle permet de prendre en charge tout ou partie des frais d’hébergement en maison de retraite habilitée.

À savoir : l’aide sociale est une avance récupérable. La récupération peut avoir lieu auprès du bénéficiaire lui-même si sa situation financière s’est améliorée ou auprès de ses héritiers si le bénéficiaire est décédé.

Vous pouvez également demander des aides spécifiques et souvent ponctuelles à votre caisse de retraite. Certaines caisses possèdent un fond d’action sociale qui permet d’aider financièrement les plus démunis. Ainsi vous pouvez bénéficier de places prioritaires en maison de retraite. Informez-vous auprès de votre caisse de retraite.

  • L’APL : Aide Personnalisée au Logement

La Caisse d’Allocation Familiale, selon vos revenus, peut vous aider à prendre en charge une partie des frais d’hébergement. Nous constituons le dossier à l’entrée du résident et l’établissement percevra directement le montant.

La CAF calcule le montant en fonction des revenus.

Documents à fournir : l’avis de non-imposition et le bulletin de pension ou retraite. Si elle est imposable et/ou propriétaire, la personne n’aura pas droit à l’APL.